Ils financent MEETAfrica

L’Union européenne est un partenariat économique et politique unique entre 27 pays européens. En 1957, la signature des traités de Rome marque la volonté des six Etats fondateurs de créer un espace économique commun. Depuis lors, la Communauté, puis l’Union européenne, n’ont cessé de s’élargir à de nouveaux pays. L’Union s’est progressivement transformée en un grand marché unique avec l’euro comme monnaie commune. Ce qui, au départ, était une union purement économique a évolué pour devenir une organisation étendant ses compétences dans de nombreux domaines allant du développement à la politique environnementale. Grâce à l’abolition des frontières entre pays européens, il est aujourd’hui possible pour les citoyens de l’UE de circuler librement dans la plupart des pays d’Europe. Il est aussi devenu plus facile de vivre et de travailler dans un autre pays de l’UE.

Les cinq grandes institutions de l’Union européenne sont le Parlement européen, le Conseil des ministres, la Commission européenne, la Cour de justice et la Cour des comptes.

L’Union européenne est un acteur majeur de la coopération internationale et du développement. Elle est aussi le premier bailleur de fonds de l’aide humanitaire. L’objectif premier de la politique européenne pour le développement est l’éradication de la pauvreté dans le monde.

L’union européenne soutient le programme à hauteur de 1,7M d’euros au travers du projet de soutien au dialogue euro-africain sur la migration et le développement (processus de rabat), appelé “Africa-EU Migration and Mobility Dialogue” (MMD) délégué à l’ICMPD. C’est l’instrument panafricain qui finance le MMD.

 L’ICMPD est le bailleur délégué de l’union européenne. Il assure le suivi administratif et financier du programme dans le cadre d’un dialogue direct avec son coordinateur, expertise france. L’ICMPD porte le projet de soutien en appui au processus de rabat renouvelé de manière cyclique depuis 2008, qui finance MEETAfrica.

Le centre international pour le développement des politiques migratoires (ICMPD) est une organisation intergouvernementale crée en 1993 par la Suisse et l’Autriche et dotée du statut d’observateur à l’ONU. L’objectif du centre est de promouvoir des politiques migratoires innovantes, exhaustives et durables, et de fonctionner en tant que mécanisme d’échange de services pour le compte de gouvernements et d’organisations opérant en Europe.

Ministère de l’Europe et des affaires étrangères

Le ministère français de l’europe et des affaires étrangères a octroyé en parallèle un cofinancement à l’IRD pour l’accompagnement de 20 lauréats MEETAfrica supplémentaires, faisant passer le total de 60 à 80 lauréats. Plus généralement, le Ministère soutient le programme dans le cadre d’instances telles que le comité de pilotage du processus de rabat, mais aussi dans le cadre des dialogues établis avec les autres etats membres européens et pays partenaires africains.

La direction générale de la mondialisation, de la culture, de l’enseignement et du développement international du MEAE assure le suivi des programmes budgétaires relatifs à la coopération internationale et au développement ainsi qu’aux actions internationales des ONG et de la société civile. Depuis plus de 10 ans, la france considère l’enjeu de la migration comme une composante de la politique de développement. Elle l’a affirmé notamment en 2014 dans sa loi d’orientation et de
programmation relative à la politique de développement et de solidarité internationale. La france y reconnaît les apports financiers, techniques et culturels des migrants dans les pays partenaires. Dans le cadre de ses actions de soutien, la france accompagne la structuration et le renforcement capacitaire des organisations de solidarité internationale issues des migrations qui contribuent notamment au développement des pays d’origine. Elle participe également à la mise en œuvre, dans un cadre bilatéral, de programmes de mobilité, migration et développement. Enfin, la france mène des actions concrètes en vue de réduire les coûts des transferts de fonds des migrants et de leurs descendants tout en soutenant l’entrepreneuriat créateur d’emplois et de richesses dans les régions d’origine.

Ils ont financé MEETAfrica

La métropole aix-marseille- provence, c’est près de 2 millions d’habitants. Avec près de 50% du PIB et 75% des projets d’implantations internationales sur sa région, c’est une porte sur la méditerranée et l’Afrique, avec des infrastructures d’accès d’envergure internationale (port, aéroport, TGV…).

MARSEILLE

La métropole aix-marseille provence a cofinancé l’évènement de lancement du programme organisé en octobre 2016 à marseille, en france.

Le dynamisme de l’économie métropolitaine repose sur six filières stratégiques (comme le maritime, l’aéronautique, ou la santé), adossées à un haut potentiel de recherche et d’innovation, un tissu dense de PME-TPE et localisées sur des sites emblématiques (pôle média de la belle de mai, technocentre Henri Fabre, ITER, thecamp, parc scientifique et technologique de marseille luminy, technopôle de marseille château gombert, ….). La métropole aix marseille provence est reconnue pour son dynamisme entrepreneurial et la qualité de ses structures d’accompagnement. L’association de la métropole aix marseille provence au projet Meet Africa a permis de promouvoir et d’assurer la diffusion des dispositifs métropolitains d’accompagnement à l’entrepreneuriat sur le bassin méditerranéen et l’afrique et d’identifier la métropole comme le lieu de référence pour l’entrepreneuriat et le point de liaison entre l’europe et l’afrique.