Billet #8 El Haidi Youssef

L'interview de El Haidi Youssef 

Son parcours :

  • Ecole d'ingénieur en 2011, génie civil et science de l'ingénieur en apprentissage a Vinci à Nanterre 
  • A travaillé dans les chemin de fer français en tant qu'ingénieur maitre-d'oeuvre travaux ferrovière 

Comment est venue cette idée d'entreprendre?

"Je dirais que c'est lié à une recherche de vocation personnelle qui m'a amené à découvrir l'entrepreneuriat, en essayant de modéliser une affaire qui relierait les vocations d'ingénieur avec les principes de responsabilité écologique, sociale et d'innovation. J'ai grandi au Maroc, où la nature nous inspire au quotidien.  Le modèle de vie a changé en quelques décennies, avec l'arrivé de la publicité et de la consommation de masse, mais j'ai conservé cette sensibilité de base au social et à l'écologique. J'ai commencé par être intéressé par la construction écologique du ciment, ce qui m'a amené à côtoyer des spécialistes, des universitaires qui ont des solutions bénéfiques pour l'environnement. J'ai donc élaboré ce projet de béton écologique suite à ces rencontres enrichissantes, puis j'ai déposé ma candidature au programme MEETAfrica sur ma base de connaissance des matériaux naturels qui permettent d'utiliser des variantes à ceux utilisés actuellement. D'autant que mon expérience professionnelle m'a permis de voir que les impacts écologiques et sociaux  sont aujourd'hui des arguments forts pour les entreprises dans le développement de technologie.

Mais cette vision n'est pas encore partagée par tous, c'est pourquoi j'ai souhaité étendre mon projet afin de la promouvoir au Maroc. J'ai pour ambition d'en faire un levier assez conséquent, même s'il faut commencer par des petits pas, en rassemblant les acteurs de l'innovation qui ont cette sensibilité. Cela permettrait aussi de jouer un rôle intéressant dans les relations Maroc/France en win-win, avec des talents qui partagent les mêmes valeurs sur les deux rives de la Méditerranée.

Ce nouveau projet dans la continuité du précédent consiste en la création d’une structure coopérative  d’ingénierie écologique œuvrant pour l’économie sociale et solidaire. Notre modèle entrepreneurial est conçu afin de mettre la recherche et le développement au cœur de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), de valoriser et promouvoir différentes composantes  naturelles ou résiduelles  à travers le développement de solutions innovantes répondant à des problématiques concrètes, locales et créatrices d’emplois et de valeurs auprès de nos partenaires. "

Comment le programme MEETAfrica vous a-t-il aidé?

  • Etude benchmarking de ciment en terre au Maroc
  •  Création d'un site web 
  • Du coaching fourni par Marseille Innovation, une veille technologique qui a dévoilé le potentiel du projet initial
  • Appuie financier  pour mener une mission au Maroc après 14 ans d'absence au pays.

"MEETAfrica a été pour moi une expérience très intéressante, avec un style unique (une ouverture d'esprit, une vrai volonté d'aider les porteurs de projet, une connaissance pragmatique de l'entrepreneuriat, des rapports personnalisés, une ambition d'aller vers l'avant et de promouvoir des innovations) "

Quelles ont été les grandes étapes et difficultés rencontrées sur la voie de l'entrepreneuriat?

" Le ciment est une industrie de grande multinationale, il est donc compliqué d'imposer une vision écologique et responsable dans ce domaine. D'où ce besoin de créer un cadre favorable plus global en réunissant les énergies locales, qui est à l'origine du changement de mon projet: Pour que des initiatives comme fut la mienne dans le ciment écologique, puisse avoir un terrain plus favorable au Maroc.

En cela, le programme MEETAfrica est un appui solide dans la réflexion, l'analyse des perspectives, etc. J'arrive à un projet où je pense voir clair aujourd'hui, avec une idée directrice issue de mes multiples rencontres au Maroc."

Quels conseils donneriez-vous aux futurs entrepreneurs?

" Il faut savoir pourquoi on travaille. Quand les vocations sont claires et qu'on a préparé ses arrières (financièrement notamment), il est possible de se lancer. Mais au delà du business modèle, toujours avoir cette question en tête : Pourquoi on entreprent?

C'est votre plus grande motivation qui vous permettra de faire les bons choix et de puiser votre énergie."

Leave a reply